Alcool durant les fêtes de fin d’année : danger !

By 24. décembre 2018Unkategorisiert

Consommation d’alcool et conduite ne font pas bon ménage ! La conduite en état d’ivresse est la cause de trop nombreux accidents sur nos routes pendant les fêtes de fin d’année.

Avec les conseils avisés des experts de notre partenaire TCS, tu rouleras en toute sécurité.

Selon les statistiques du bpa, la proportion d’accidents dus à l’alcool durant Noël représente 20% de la totalité des accidents et 35% durant Nouvel An, tandis qu’elle est de 10% le reste de l’année. La consommation d’alcool réduit l’aptitude à la conduite. Même un taux d’alcool inférieur à 0,25 mg/l (alcool dans l’haleine), équivalent à 0,5‰ (alcool dans le sang), a un impact sur la conduite.
Voici les effets que peut avoir l’alcool sur l’organisme* :

De 0,2 à 0,5‰
L’attention, l’acuité visuelle et auditive baissent. Le temps de réaction augmente, tout comme la tendance à prendre des risques.

De 0,5 à 1‰
L’équilibre est perturbé, le temps de réaction augmente nettement, la vision de nuit et la concentration diminuent. La levée des inhibitions et la tendance à surestimer ses propres capacités augmentent.

De 1 à 2‰
Troubles de l’élocution, confusion, difficultés d’orientation, vision tubulaire. Les yeux s’adaptent plus lentement à la lumière et à l’obscurité.

Plus de 2‰
Trous de mémoire, troubles de la conscience, perte de coordination motrice. Risque d’intoxication alcoolique aiguë avec paralysie et arrêt respiratoire.


Celui qui prend le volant sous l’effet de l’alcool doit être conscient des conséquences possibles. Le risque d’accident, donc de blesser ou d’être blessé, voire de tuer ou d’être tué, est grandement accru. Par ailleurs, les incidences juridiques et financières sont souvent dramatiques, sans parler des conséquences sociales. Il s’agit d’un acte punissable qui ne bénéficie d’aucune indulgence. En Suisse, le taux d’alcool maximal autorisé au volant est de 0,5‰ (alcool dans le sang), équivalent à 0,25 mg/l (alcool dans l’air expiré). Afin d’éviter un drame, la règle la plus simple est de ne pas boire d’alcool avant de conduire, encore moins lorsque la fatigue ou le stress se fait sentir.

© 2019 autoecole.ch